L’architecture espagnole

L’architecture espagnole fait partie des arts espagnols les plus marquants. Elle regroupe les racines traditionnelles avec un mode de vie moderne et dynamique.

Chaque type d’architecture témoigne de chaque époque de son histoire.

Les vestiges architecturaux les plus anciens d’Espagne remontent à la culture mégalithique, soit vers 3000 avant Jésus-Christ.
Les œuvres romaines les mieux conservées sont le Grand Aqueduc de Segovia et l’Amphithéâtre de Mérida.
Ceux de la civilisation maure qui sont toujours visibles la grande Mosquée de Cordoue et l´Alhambra de Grenade.
Puis apparaît l’architecture des Morazabes (chrétiens qui ont vécu en territoire musulman) qui consiste un ensemble de techniques gothiques et Califales.
Après la Reconquista, les architectes ont développé une autre approche, combinant leur architecture traditionnelle avec des styles romans et gothiques, pour créer le modèle Mudéjar.
L’architecture gothique est introduite en Espagne au 12iéme siècle et y connaît son apogée au 13iéme siècle, avec la construction des cathédrales de Burgos, Tolède et Léon.

Plus tard, le modèle dit de Plataresque se développe. L’un des exemples de ce style est:  L’Université de Salamanque

À la fin de la dictature de Franco en 1975, des bâtiments d’architecture moderne commencèrent à être construits dans le pays, créant un contraste intéressant avec les tendances historiques arabes, Baroque et Renaissance. A la même époque émergent de nombreux architectes Espagnols libres d’innover et qui se feront par la suite un nom dans le domaine de l’architecture à travers le monde.

L’architecture espagnole est l’une des fierté du pays : peu importe le lieu où vous vous trouvez en Espagne, vous pouvez admirer des bâtiments d’une architecture fascinante.

La Sagrada Familia

La Sagrada Família, ou Templo Expiatorio de la Sagrada Familia, est une basilique catholique de Barcelone érigée à partir de 1882 et toujours en construction. 

Bien que le projet soit initié par Francisco de Paula Villar, c’est Antonio Gaudi qui le repris en 1884 en finissant la crypte que Villar avait commencé et en changeant les plans originaux afin de donner à la Sagrada Familia un design unique et révolutionnaire.

La construction de ce “temple expiatoire de la Sainte Famille” a commencé même si Gaudí avait d’autres projets en cours pour la ville de Barcelone. Il passa les 15 dernières années de sa vie à ne travailler que sur le projet de la Sagrada Familia. Il meurt près du lieu de la construction, laissant sa plus grande oeuvre inachevée.

Avant de mourir, Gaudi n’a eu le temps que de terminer presque entièrement la façade de la Nativité, partie Est du monument.

Les travaux de la Sagrada Familia ont été confiés à plusieurs architectes. Aujourd’hui encore, la suite de la construction est un sujet très controversé.

Reina Sofia

Le musée national centre d’art Reina Sofía, autrement dit Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, abrégé en MNCARS et appelé simplement le « Reina Sofía » est un musée national espagnol d’art moderne et contemporain situé à Madrid.

Le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia a ouvert ses portes en 1986 et est rapidement devenu une des trois destinations artistiques incontournables de Madrid avec les musées du Prado et Thyssen-Bornemisza.

Situé dans les locaux d’un ancien hôpital, le musée Reina Sofia a été rajeuni avec des ascenseurs en verre à l’extérieur du bâtiment en 1990 par l’architecte anglais Ian Ritchie. Par la suite, un plus grand projet de rénovation fut décidé.

La spectaculaire extension de la Reina Sofia a été ouverte au public en 2005 pour un coût total de 92 millions d’euros et agrandissant la surface du musée Reina Sofia de 60%. Le visiteur se retrouve entouré de structures fascinantes, d’un rouge vif métallique et s’étirant horizontalement le long du côté vitré de l’édifice.