La cuisine espagnole

La cuisine espagnole vient essentiellement du régime méditerranéen. C’est une cuisine variée, mais difficile à caractériser en raison des différences gastronomiques et notamment culturelles entre les différentes régions du pays.

Il existe plusieurs plats régionaux qui se sont développés au point d’être reconnus au niveau national comme la paella ou les tapas. Le cocido qui est le pot-au-feu à l’espagnole est le plat que l’on retrouve dans tout le pays, avec des variantes pour chaque région.

La base de la cuisine espagnole est l’huile d’olive, l’Espagne étant le premier producteur au monde de ce produit. On utilise aussi le poivron, l’ail, la tomate et l’oignon, ces ingrédients se retrouvent à la base de la plupart des plats cuisinés.

La cuisine espagnole fut, jusqu’au 19 iéme siècle assez méconnue à l’étranger. De nos jours, elle a acquis un certain prestige, grâce aux travaux de plusieurs chefs. La cuisine espagnol est aujourd’hui connue aussi bien en Espagne qu’à l’étranger.

Nous allons vous présenter deux spécialités: La paella et les tapas.

La Paella

La paella est un plat à base de riz d’origine valenciennes et qui tire son nom de la poêle qui sert à la cuisiner. Ce plat naquit au 18 ième siècle dans l’Horta de Valence. Les paysans de la région accommodèrent à leur manière le riz de la lagune voisine de l’Albufera.

Après la guerre civile espagnole, l’Espagne cherchais à développer  le pays afin de developer le tourisme. Pour cela, il fallait trouver un plat emblématique national. Le General Franco choisit alors la paella pour plusieurs raisons: Le riz était peu couteux et les couleurs du plat (Rouge du poivron et de la tomate, jaune du riz safrané) reprennent celles du drapeau espagnol.

Il existe plusieurs sortes de paella mais quiconque à Valence – ville reine de la paella – vous dira qu’il n’existe que deux “vrais” types de paella.

La première, la paella valenciana, est cuisinée à base de riz, poulet, lapin, tomates, poivre, haricots verts, huile d’olive, safran et parfois d’artichauts et de petits pois.

La deuxième, lapaella marinera, est la plus célèbre des paellas : riz, moules, calamars, gambas, homard, palourde, ail, huile d’olive, tomates et safran. Les paellas sont des plats à partager.

Les tapas

Les tapas sont des amuse-gueules d’origine espagnole. En général, ce sont des petits plats qu’on consomme en même temps.

Elles font partie de la culture culinaire d’Espagne. Habituellement, les tapas sont servies en petites rations et accompagnent un verre de vin ou de bière. Les repas de tapas sont propices à la conversation, parce qu’on n’est pas concentrés sur un repas complet servi devant nous. Dans certains pays, il est de coutume que l’on mange les tapas debout ou en se promenant dans le restaurant.

Selon l’appétit, l’heure, ou l’établissement, la tapa peut être servie en portion, en demie portion, ou encore en tapa proprement dite et parfois piquée d’un cure-dent.

Diverses et variées, les tapas sont la représentation en miniature de chaque gastronomie régionale espagnole. L’habitude espagnole d’aller manger des tapas appelée el tapeo, est en fait à l’origine une petite assiette… vide ! C’est à Séville que tout a commencé quand les responsable de bars placèrent une petite assiette sur les verre de vin afin de les protégés des mouches. Très rapidement, ces assiettes se sont remplies d’une tranche de jambon cru en faisant ainsi un amuse-gueule gratuit pour les consommateurs. Voyant que cela attirait les clients, les propriétaires des bars commencèrent à varier les tapas et le phénomène s’étendit à tous le pays!

“Ir de tapas” est une des rares expériences gastronomiques permettant de ne pas à avoir à bien s’habiller et dépenser beaucoup ! Cela représente le fait d’aller manger des tapas.